Empathie thérapeutique : ce qu’elle est et ce qu’elle n’est pas. Howick J, et al. Journal of the Royal Society of Medicine; 2018, Vol. 111(7) 233–236

La recherche sur l'empathie dans les soins de santé s'est développée, le nombre de citations PubMed contenant le mot “empathie” dans le titre a été multiplié par 10 (de 34 à 354) au cours des 20 dernières années [1]. Les références incluent plusieurs essais randomisés montrant que les soins empathiques peuvent améliorer les résultats pour les patients[2,3,4]. Il n'est donc pas surprenant que le General Medical Council considère l'empathie comme un élément essentiel d'une bonne communication [5]. Pour témoigner de son importance au sein des soins de santé, il existe désormais des cours de formation sur le sujet dans le États-Unis [6], Royaume-Uni [7] et Afrique du Sud [8].

Pourtant, cet enthousiasme pour l'empathie dans les soins de santé a été mélangé à quelques réactions négatives. Des sceptiques ont émis des doutes sur la possibilité de l'empathie [9], tandis que d'autres affirment qu'elle est nocive [10]. En octobre 2017, un groupe de cliniciens, de chercheurs en empathie, de gestionnaires de soins de santé, de philosophes et de représentants de patients de sept pays se sont réunis à Oxford pour discuter de ce qu'est l'empathie thérapeutique et comment y parvenir. Les discussions au cours de la réunion - dont certaines seront explorées plus tard cette année dans la série sur l'empathie du Journal of the Royal Society of Medicine - comprenaient:

  • la définition, la phénoménologie et l'application de l'empathie thérapeutique ;
  • comment la technologie améliore (ou diminue) l'empathie thérapeutique ;
  • les points de vue des patients sur l'empathie thérapeutique ;
  • l'empathie thérapeutique dans tout le corps et toute expérience corporelle ;
  • comment la compréhension du transfert peut nous transporter de l'empathie et de la médecine centrée sur le patient, vers la compassion, l'auto-compassion et un modèle de soins collaboratif.

En prévision de ces réflexions supplémentaires, nous passerons ici en revue et tenterons d'éliminer certaines des confusions entourant l'empathie thérapeutique qui ont surgi lors du colloque.

Mythe n°1. L'empathie thérapeutique ne peut être définie

Le terme «empathie» (en anglais) remonte à 1873 [11] et ses racines remontent à la Grèce antique [12]. L'empathie peut être définie de nombreuses manières [13] et est liée à d'autres termes (voir ci-dessous). Par conséquent, nous adoptons le terme d'empathie thérapeutique pour désigner l'empathie telle qu'elle est définie dans les essais qui ont démontré ses bénéfices thérapeutiques [14]. Dans ces contextes, l'empathie thérapeutique a été définie comme impliquant trois caractéristiques clés [15]: communiquer cette compréhension et agir sur cette compréhension partagée d'une manière utile (thérapeutique) [15]. Chacune de ces caractéristiques est requise. Comprendre ce qu'une maladie signifie pour un patient est nécessaire pour un diagnostic, un pronostic précis et une prise de décision partagée. Communiquer cette compréhension est nécessaire pour soulager l'anxiété du patient et les doutes quant à savoir s'ils ont été compris. Il faut agir pour maximiser le bénéfice thérapeutique d'une compréhension partagée. Une gamme d'«actions» est acceptable dans ce contexte, allant de la prescription ou de la référence à la gestion constructive de la détresse émotionnelle.

Mythe n°2. L'empathie thérapeutique ne peut être atteinte

Il existe deux types d'empathie : affective et cognitive. L'empathie affective est obtenue lorsque nous reflétons les émotions d'une autre personne [16], afin que nous éprouvions réellement ces émotions. L’empathie affective complète est probablement impossible à atteindre, car nous ne saurons jamais exactement ce que signifie être dans l’état émotionnel d’un autre. Certes, pour la plupart des praticiens de la santé, une empathie cognitive thérapeutique complète ne serait possible que si le praticien avait connu des maladies et des contextes très similaires en tant que patient, ce qui est rare. Par conséquent, l'empathie affective complète peut être impossible dans la plupart des cas. Dans le même temps, il est possible d'atteindre un certain degré d'empathie affective. Peu de gens ne ressentent aucun vertige lorsqu'ils regardent quelqu'un marcher sur une corde raide à travers le Grand Canyon. Et parce que la douleur - sous une forme ou une autre - est une expérience humaine quasi universelle, nous pouvons tous sympathiser, dans une certaine mesure, avec la douleur d’autrui.
Plus important encore, éprouver les émotions d'autrui n'est pas nécessaire pour l'empathie. Il suffit de comprendre - ou du moins d’essayer de comprendre - ce que cela peut être d’être à la place d’un autre. Ce type d'empathie s'appelle l'empathie cognitive et implique d'imaginer, dans la mesure du possible, ce que ce serait de marcher à la place de quelqu'un d'autre [17]. L'empathie thérapeutique cognitive exigerait donc qu'un praticien de la santé essaie d'imaginer ce que cela pourrait être d'être le patient, sans nécessairement ressentir toutes les émotions de ce patient. Ce type d'empathie est possible.

Mythe n°3. L'empathie est nuisible

Bloom a soutenu que l'empathie est nuisible parce qu'elle nous amène à nous sentir connecté à un groupe et il soutient qu'il est plus susceptible de nuire à un autre groupe [18]. Pourtant, même lui reconnaît que l'empathie, définie comme essayer de comprendre ce qu'une autre personne traverse, est utile. Une affirmation plus faible est que les soins empathiques conduisent à la fatigue et à l'épuisement professionnel. Bien que cela puisse arriver dans certains cas, il a été démontré que l'empathie thérapeutique réduisait l'épuisement des praticiens [19]. De plus, un bon leadership et un bon soutien peuvent garantir que l'épuisement n'est pas induit [20], et il existe des preuves que les pratiques de pleine conscience peuvent atténuer la fatigue supplémentaire causée par l'empathie [21].

Mythe n°4. Les professionnels de la santé pratiquent déjà l'empathie

La mesure dans laquelle les professionnels de la santé expriment de l'empathie varie considérablement selon les médecins et les spécialités médicales, les femmes surpassant les hommes [22]. Le fait que les compétences empathiques puissent être acquises suggère également que la mesure dans laquelle l'empathie thérapeutique est pratiquée est sous-optimale [23]. De plus, la question de savoir si un professionnel de la santé est perçu comme empreint d'une empathie thérapeutique variera d'une culture à l'autre et d'une profession à l'autre. Plusieurs des patients de notre colloque, par exemple, ont noté que dans certaines cultures, à moins que le professionnel de la santé ne touche le patient (de manière appropriée), le patient ne se sentirait pas pris en charge.

Mythe n°5. L'empathie peut être obtenue en formant des praticiens

L'empathie est un concept relationnel et l'optimisation de l'empathie thérapeutique exige que les patients et les responsables de la santé s'engagent mutuellement dans l'empathie thérapeutique. Dans les soins pédiatriques et dans de nombreux autres contextes, l’empathie thérapeutique peut souvent exiger l’engagement des membres de la famille des patients. Les praticiens opérant dans un environnement chargé de paperasse, où le temps consacré aux soins des patients est sous-évalué et où ils ont peur des litiges, ne peuvent pas optimiser la manière dont ils expriment l'empathie thérapeutique. De même, les patients ne peuvent pas jouer leur rôle potentiellement important quand il y a si peu de mécanismes par lesquels les patients peuvent fournir des commentaires sur ce qu'ils pensent de leurs soins. Pendant ce temps, les gestionnaires qui imposent des objectifs et des lignes directrices, mais manifestent sans doute peu de compréhension de ce que c'est que d'être un clinicien, entravent l'empathie thérapeutique. La formation à l'empathie pour les praticiens s'est avérée efficace dans certaines études [23], mais elle ne prospérera que si toutes les parties prenantes impliquées dans les soins de santé sont engagées dans des soins empathiques. À terme, l'horizon de l'empathie pourrait s'étendre vers une culture mondiale de la compréhension empathique.

Mythe n°6. L'empathie est la même chose que la compassion, les soins centrés sur le patient et d'autres concepts

Il existe un chevauchement entre les définitions de la compassion, de l'empathie, de la sympathie et des soins centrés sur la personne ; et l'ampleur de leurs différences dépendra en partie de la manière dont les concepts sont définis, qui varie. Nous avons tenté de surmonter cette confusion conceptuelle en adoptant le terme d'empathie thérapeutique, qui est l'empathie, telle que définie dans les essais cliniques où elle montre un bénéfice (voir ci-dessus). En revanche, la «compassion» est traditionnellement définie comme le partage de la souffrance avec une autre personne [12]. Cette souffrance commune peut être différente de la compréhension empathique (cognitive). De même, la «sympathie» a été définie comme une réaction similaire à une situation [12] ou à la pitié. Contrairement à l'empathie thérapeutique, aucun de ces éléments ne nécessite une action [24]. Pendant ce temps, les soins centrés sur le patient ont été définis de nombreuses façons et nécessitent généralement de voir les choses du point de vue du patient [25,26,27]. Par conséquent, il est juste de dire que l'empathie thérapeutique est distincte de ces autres concepts.

Mythe n°7. L'empathie s'oppose à la médecine factuelle / n'est pas rentable

Parce que la médecine factuelle implique de combiner les meilleures données de recherche avec les valeurs du patient et l'expertise clinique, des soins empathiques sont nécessaires plutôt qu'en opposition à la médecine factuelle. L'empathie est utile pour prendre des décisions de traitement basées sur la combinaison de preuves, de valeurs et d'expertise. À ce propos, certains craignent que les soins empathiques prennent trop de temps. Il est vrai que les soins empathiques nécessiteront plus de temps dans certains cas, et les représentants des patients participant au colloque ont souligné l'importance du temps (là où c'est nécessaire) et de la continuité des soins pour faciliter l'empathie thérapeutique. Cependant, étant donné que l'empathie implique à la fois de soigner et de guérir, des études coût-efficacité rigoureuses sont nécessaires pour confirmer dans quelle mesure l'empathie thérapeutique est rentable. Ajouter une dose d'empathie à une consultation peut être rentable lorsqu'elle améliore les résultats pour le patient, en particulier lorsqu'elle ne nécessite pas de temps supplémentaire [28]. Il existe d’autres mythes, en particulier le mythe selon lequel les nouvelles technologies facilitent l’empathie (parfois elles le font et parfois non - nous consacrerons un article spécial à ce sujet dans la série à venir).

Les preuves que l'empathie thérapeutique profite aux patients sont nouvelles, croissantes et évolutives. Nous prévoyons que cette évolution sera renforcée par notre clarification du terme d'empathie thérapeutique. D'autres développements, notamment de nouvelles structures de gestion qui facilitent l'empathie thérapeutique et l'optimisation de l'utilisation de la technologie, permettront de mieux comprendre les avantages, les exigences et les limites de l'empathie thérapeutique.

Declarations

Competing Interests: None declared. Funding: None declared.
Ethics approval: Not required. Guarantor: JH.
Contributorship: JH wrote the first draft and edited all subsequent drafts. VB compiled the comments from all the colloquium contributors, contributed related parts of the manuscript. HDM edited several version of the manuscript, contributed to its struc- ture and provided additional input on the difference between empathy and other related terms. All authors edited the manuscript.

Acknowledgments: Sian Rees gave feedback on earlier drafts of this manuscript. The Oxford Academic Health Science Network and Jeffrey Aronson supported the colloquium upon which this paper was based. All attendees at the colloquium contributed in some way to the development of this paper.

Provenance: Not commissioned; peer-reviewed by Linda Gask.

ORCID iD: Jeremy Howick http://orcid.org/0000-0003-0280-7206

[1] PubMed. US National Library of Medicine, 2018. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/ (last checked 3 June 2018).
[2] Chassany O, Boureau F, Liard F, Bertin P, Serrie A, Ferran P, Keddad K, Jolivet-Landreau I, Marchand S. Effects of training on general practitioners' management of pain in osteoarthritis: a randomized multicenter study. J Rheumatol. 2006 Sep;33(9):1827-34. Epub 2006 May 15.
[PMID: 16724375]
[3] Little P, White P, Kelly J, Everitt H, Mercer S. Randomised controlled trial of a brief intervention targeting predominantly non-verbal communication in general practice consultations. Br J Gen Pract. 2015 Jun;65(635):e351-6. doi: 10.3399/bjgp15X685237.
[PMID: 26009529] [PMCID: 4439824] [DOI: 10.3399/bjgp15X685237]
[4] Kaptchuk TJ, Kelley JM, Conboy LA, Davis RB, Kerr CE, Jacobson EE, Kirsch I, Schyner RN, Nam BH, Nguyen LT, Park M, Rivers AL, McManus C, Kokkotou E, Drossman DA, Goldman P, Lembo AJ. Components of placebo effect: randomised controlled trial in patients with irritable bowel syndrome. BMJ. 2008 May 3;336(7651):999-1003. doi: 10.1136/bmj.39524.439618.25. Epub 2008 Apr 3.
[PMID: 18390493] [PMCID: 2364862] [DOI: 10.1136/bmj.39524.439618.25]
[5] GMC. Communication and Interpersonal Skills. London, UK: General Medical Council, 2018.
[6] Creating a Culture of Empathy. Boston, USA: Empathetics. Retrieved from http://empathetics.com/ our-products/ (last checked 3 June 2018).
[7] Oxford Empathy Programme. Oxford: University of Oxford. Retrieved from http://empathetics.com/our- products/ (last checked 3 June 2018).
[8] What is Empathy and Can it be Taught? Claremont, South Africa: The South African College of Applied Psychology, 2018.
[9] Aronson JK. When I use a word… Empathy – fact and fiction. BMJ Blogs, 2016. Retrieved from https://blogs.bmj.com/bmj/2016/10/21/jeffrey-aronson-when-i-use-a-word-empathy-fact-and-fiction/ (last checked 3 June 2018)
[10] Bloom P. Against Empathy: The Case for Rational Compassion. London: Bodley Head, 2016.
[11] Aronson JK. When I use a word… A word about empathy. BMJ Blogs, 2016. Retrieved from https://blogs.bmj.com/bmj/2016/10/14/jeffrey-aronson-when-i-use-a-word-a-word-about-empathy/ (last checked 3 June 2018).
[12] The Oxford English Dictionary, online version. 2nd ed. Oxford University Press, 1989. Retrieved from http://www.oed.com/ (last checked 4 June 2018).
[13] Aronson JK. When I use a word … Empathy and compassion. BMJ blogs, 2016. Retrieved from https://blogs.bmj.com/bmj/2016/10/28/jeffrey-aronson-when- i-use-a-word-empathy-and-compassion/ (last checked 4 June 2018).
[14] Howick J, Moscrop A, Mebius A, Fanshawe TR, Lewith G, Bishop FL, Mistiaen P, Roberts NW, Dieninytė E, Hu X, Aveyard P, Onakpoya IJ. Effects of empathic and positive communication in healthcare consultations: a systematic review and meta-analysis. J R Soc Med. 2018 Jul;111(7):240-252. doi: 10.1177/0141076818769477. Epub 2018 Apr 19.
[PMID: 29672201] [PMCID: 6047264] [DOI: 10.1177/0141076818769477]
[15] Mercer SW, Reynolds WJ. Empathy and quality of care. Br J Gen Pract. 2002 Oct;52 Suppl(Suppl):S9-12.
[PMID: 12389763] [PMCID: 1316134]
[16] Lamm C, Nusbaum HC, Meltzoff AN, Decety J. What are you feeling? Using functional magnetic resonance imaging to assess the modulation of sensory and affective responses during empathy for pain. PLoS One. 2007 Dec 12;2(12):e1292. doi: 10.1371/journal.pone.0001292.
[PMID: 18091986] [PMCID: 2144768] [DOI: 10.1371/journal.pone.0001292]
[17] Baron-Cohen S, Wheelwright S. The empathy quotient: an investigation of adults with Asperger syndrome or high functioning autism, and normal sex differences. J Autism Dev Disord. 2004 Apr;34(2):163-75. doi: 10.1023/b:jadd.0000022607.19833.00.
[PMID: 15162935] [DOI: 10.1023/b:jadd.0000022607.19833.00]
[18] Bloom DE, Cafiero ET, Jane-Llopis E, et al. The Global Economic Burden of Noncommunicable Diseases. Geneva: Forum WE, 2011.
[19] Thirioux B, Birault F, Jaafari N. Empathy Is a Protective Factor of Burnout in Physicians: New Neuro-Phenomenological Hypotheses Regarding Empathy and Sympathy in Care Relationship. Front Psychol. 2016 May 26;7:763. doi: 10.3389/fpsyg.2016.00763. eCollection 2016.
[PMID: 27303328] [PMCID: 4880744] [DOI: 10.3389/fpsyg.2016.00763]
[20] Shanafelt TD, Gorringe G, Menaker R, Storz KA, Reeves D, Buskirk SJ, Sloan JA, Swensen SJ. Impact of organizational leadership on physician burnout and satisfaction. Mayo Clin Proc. 2015 Apr;90(4):432-40. doi: 10.1016/j.mayocp.2015.01.012. Epub 2015 Mar 18.
[PMID: 25796117] [DOI: 10.1016/j.mayocp.2015.01.012]
[21] Bazarko D, Cate RA, Azocar F, Kreitzer MJ. The Impact of an Innovative Mindfulness-Based Stress Reduction Program on the Health and Well-Being of Nurses Employed in a Corporate Setting. J Workplace Behav Health. 2013 Apr;28(2):107-133. doi: 10.1080/15555240.2013.779518.
[PMID: 23667348] [PMCID: 3646311] [DOI: 10.1080/15555240.2013.779518]
[22] Howick J, Steinkopf L, Ulyte A, Roberts N, Meissner K. How empathic is your healthcare practitioner? A systematic review and meta-analysis of patient surveys. BMC Med Educ. 2017 Aug 21;17(1):136. doi: 10.1186/s12909-017-0967-3.
[PMID: 28823250] [PMCID: 5563892] [DOI: 10.1186/s12909-017-0967-3]
[23] Riess H, Kelley JM, Bailey RW, Dunn EJ, Phillips M. Empathy training for resident physicians: a randomized controlled trial of a neuroscience-informed curriculum. J Gen Intern Med. 2012 Oct;27(10):1280-6. doi: 10.1007/s11606-012-2063-z. Epub 2012 May 2.
[PMID: 22549298] [PMCID: 3445669] [DOI: 10.1007/s11606-012-2063-z]
[24] Sinclair S, Beamer K, Hack TF, McClement S, Raffin Bouchal S, Chochinov HM, Hagen NA. Sympathy, empathy, and compassion: A grounded theory study of palliative care patients' understandings, experiences, and preferences. Palliat Med. 2017 May;31(5):437-447. doi: 10.1177/0269216316663499. Epub 2016 Aug 17.
[PMID: 27535319] [PMCID: 5405806] [DOI: 10.1177/0269216316663499]
[25] Dwamena F, Holmes-Rovner M, Gaulden CM, Jorgenson S, Sadigh G, Sikorskii A, Lewin S, Smith RC, Coffey J, Olomu A. Interventions for providers to promote a patient-centred approach in clinical consultations. Cochrane Database Syst Rev. 2012 Dec 12;12:CD003267. doi: 10.1002/14651858.CD003267.pub2.
[PMID: 23235595] [DOI: 10.1002/14651858.CD003267.pub2]
[26] Levenstein JH, McCracken EC, McWhinney IR, Stewart MA, Brown JB. The patient-centred clinical method. 1. A model for the doctor-patient interaction in family medicine. Fam Pract. 1986 Mar;3(1):24-30. doi: 10.1093/fampra/3.1.24.
[PMID: 3956899] [DOI: 10.1093/fampra/3.1.24]
[27] Stewart M. Towards a global definition of patient centred care. BMJ. 2001 Feb 24;322(7284):444-5. doi: 10.1136/bmj.322.7284.444.
[PMID: 11222407] [PMCID: 1119673] [DOI: 10.1136/bmj.322.7284.444]
[28] Swayden KJ, Anderson KK, Connelly LM, Moran JS, McMahon JK, Arnold PM. Effect of sitting vs. standing on perception of provider time at bedside: a pilot study. Patient Educ Couns. 2012 Feb;86(2):166-71. doi: 10.1016/j.pec.2011.05.024. Epub 2011 Jun 30.
[PMID: 21719234] [DOI: 10.1016/j.pec.2011.05.024]

Références de l'article

Traductions complètes

2020
Howick J, Bizzari V, Dambha-Miller H, Oxford Empathy Programme. Therapeutic empathy: what it is and what it isn't. J R Soc Med. 2018 Jul;111(7):233-236. doi: 10.1177/0141076818781403.
[PMID: 29978750] [PMCID: 6047267] [DOI: 10.1177/0141076818781403]

Empathie Humanisme Mythes et réalités Revue de la littérature
Lire la traduction complète de l'article

2020
Inouye SK. Joining Forces against Delirium - From Organ-System Care to Whole-Human Care. N Engl J Med. 2020 Feb 6;382(6):499-501. doi: 10.1056/NEJMp1910499.
[PMID: 32023371] [DOI: 10.1056/NEJMp1910499]

Confusion Protocole clinique Approche globale Humanisme
Lire la traduction complète de l'article

2016
Winkel AF. Narrative Medicine: A Writing Workshop Curriculum for Residents. MedEdPORTAL. 2016 Nov 3;12:10493. doi: 10.15766/mep_2374-8265.10493.
[PMID: 30984835] [PMCID: 6440423] [DOI: 10.15766/mep_2374-8265.10493]

Médecine narrative Écriture réflexive Enseignement de la médecine Humanisme
Lire la traduction complète de l'article

1994
Platt FW, Keller VF. Empathic communication: a teachable and learnable skill. J Gen Intern Med. 1994 Apr;9(4):222-6. doi: 10.1007/BF02600129.
[PMID: 8014729] [DOI: 10.1007/BF02600129]

Empathie Communication soignant-soigné Enseignement de la médecine Humanisme
Lire la traduction complète de l'article

Traductions partielles et repères bibliograhiques

2020
COVID19 et pollution, un lien ? Repère bibliographique.
COVID19 Pollution Contagiosité Léthalité
Lire

2020
Pina GdMS, Mota Carvalho R, Silva BSdF, Almeida FT. Prevalence of hyposalivation in older people: A systematic review and meta-analysis. Gerodontology. 2020 Dec;37(4):317-331. doi: 10.1111/ger.12497. Epub 2020 Sep 23.
[PMID: 32965067] [DOI: 10.1111/ger.12497]

Nutrition Prévention Épidémiologie État bucco-dentaire
Lire

2019
Beadle JN, de la Vega CE. Impact of Aging on Empathy: Review of Psychological and Neural Mechanisms. Front Psychiatry. 2019 Jun 11;10:331. doi: 10.3389/fpsyt.2019.00331. eCollection 2019.
[PMID: 31244684] [PMCID: 6580149] [DOI: 10.3389/fpsyt.2019.00331]

Empathie Vieillissement Neuroscience Psychologie
Lire

2009
Williams KN, Herman R, Gajewski B, Wilson K. Elderspeak communication: impact on dementia care. Am J Alzheimers Dis Other Demen. 2009 Feb-Mar;24(1):11-20. doi: 10.1177/1533317508318472. Epub 2008 Jun 30.
[PMID: 18591210] [PMCID: 2823803] [DOI: 10.1177/1533317508318472]

Communication Empathie Alzheimer Humanisme
Lire

2020
HAS. Confusion aiguë chez la personne âgée : prise en charge initiale de l'agitation
Confusion Prévention Traitement Recommandations
Lien internet
Lire

2020
Altieri M, Santangelo G. The Psychological Impact of COVID-19 Pandemic and Lockdown on Caregivers of People With Dementia. Am J Geriatr Psychiatry. 2021 Jan;29(1):27-34. doi: 10.1016/j.jagp.2020.10.009. Epub 2020 Oct 22.
[PMID: 33153872] [PMCID: 7577876] [DOI: 10.1016/j.jagp.2020.10.009]

COVID19 Complications Alzheimer Psychologie
Lire

2020
Buck E, Billingsley T, McKee J, Richardson G, Geary C. The physician healer track: educating the hearts and the minds of future physicians. Med Educ Online. 2021 Dec;26(1):1844394. doi: 10.1080/10872981.2020.1844394.
[PMID: 33167822] [PMCID: 7655056] [DOI: 10.1080/10872981.2020.1844394]

Humanisme Enseignement Empathie Compassion
Lire

2020
Izcovich A, Ragusa MA, Tortosa F, Lavena Marzio MA, Agnoletti C, Bengolea A, Ceirano A, Espinosa F, Saavedra E, Sanguine V, Tassara A, Cid C, Catalano HN, Agarwal A, Foroutan F, Rada G. Prognostic factors for severity and mortality in patients infected with COVID-19: A systematic review. PLoS One. 2020 Nov 17;15(11):e0241955. doi: 10.1371/journal.pone.0241955. eCollection 2020.
[PMID: 33201896] [PMCID: 7671522] [DOI: 10.1371/journal.pone.0241955]

COVID19 Facteurs de risque Gravité Mortalité
Lire

2020
Burry L, Hutton B, Williamson DR, Mehta S, Adhikari NK, Cheng W, Ely EW, Egerod I, Fergusson DA, Rose L. Pharmacological interventions for the treatment of delirium in critically ill adults. Cochrane Database Syst Rev. 2019 Sep 3;9(9):CD011749. doi: 10.1002/14651858.CD011749.pub2.
[PMID: 31479532] [PMCID: 6719921] [DOI: 10.1002/14651858.CD011749.pub2]

Confusion Prévention Traitement Cochrane
Lire

2018
Burry L, Mehta S, Perreault MM, Luxenberg JS, Siddiqi N, Hutton B, Fergusson DA, Bell C, Rose L. Antipsychotics for treatment of delirium in hospitalised non-ICU patients. Cochrane Database Syst Rev. 2018 Jun 18;6(6):CD005594. doi: 10.1002/14651858.CD005594.pub3.
[PMID: 29920656] [PMCID: 6513380] [DOI: 10.1002/14651858.CD005594.pub3]

Neuroleptique Confusion Prévention Traitement
Lire

2016
Neufeld KJ, Yue J, Robinson TN, Inouye SK, Needham DM. Antipsychotic Medication for Prevention and Treatment of Delirium in Hospitalized Adults: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Am Geriatr Soc. 2016 Apr;64(4):705-14. doi: 10.1111/jgs.14076. Epub 2016 Mar 23.
[PMID: 27004732] [PMCID: 4840067] [DOI: 10.1111/jgs.14076]

Neuroleptique Confusion Prévention Traitement
Lire

2020
Basciotta M, Zhou W, Ngo L, Donnino M, Marcantonio ER, Herzig SJ. Antipsychotics and the Risk of Mortality or Cardiopulmonary Arrest in Hospitalized Adults. J Am Geriatr Soc. 2020 Mar;68(3):544-550. doi: 10.1111/jgs.16246. Epub 2019 Nov 19.
[PMID: 31743435] [PMCID: 7155937] [DOI: 10.1111/jgs.16246]

Neuroleptique Mortalité Lire

2020
Confusion, COVID-19, troubles neurocognitifs chez la personne âgée : Repère bibliographique
Confusion COVID-19 Alzheimer Repère bibliographique
Lire le repère bibliographique

2020
Hewston P, Kennedy CC, Borhan S, Merom D, Santaguida P, Ioannidis G, Marr S, Santesso N, Thabane L, Bray S, Papaioannou A. Effects of dance on cognitive function in older adults: a systematic review and meta-analysis. Age Ageing. 2020 Dec 19:afaa270. doi: 10.1093/ageing/afaa270.
[PMID: 33338209] [DOI: 10.1093/ageing/afaa270]

Danse Prévention Alzheimer Revue systématique
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Wiegmann C, Mick I, Brandl EJ, Heinz A, Gutwinski S. Alcohol and Dementia - What is the Link? A Systematic Review. Neuropsychiatr Dis Treat. 2020 Jan 9;16:87-99. doi: 10.2147/NDT.S198772. eCollection 2020.
[PMID: 32021202] [PMCID: 6957093] [DOI: 10.2147/NDT.S198772]

Alcool Prévention Alzheimer Revue systématique
Lire la traduction partielle de l'article

2021
Gibbs J, Gaskin E, Ji C, Miller MA, Cappuccio FP. The effect of plant-based dietary patterns on blood pressure: a systematic review and meta-analysis of controlled intervention trials. J Hypertens. 2021 Jan;39(1):23-37. doi: 10.1097/HJH.0000000000002604.
[PMID: 33275398] [DOI: 10.1097/HJH.0000000000002604]

Prévention Tension artérielle Régime alimentaire Végétarien
Lire la traduction complète de l'article

2020
Sukhato K, Akksilp K, Dellow A, Vathesatogkit P, Anothaisintawee T. Efficacy of different dietary patterns on lowering of blood pressure level: an umbrella review. Am J Clin Nutr. 2020 Oct 6:nqaa252. doi: 10.1093/ajcn/nqaa252.
[PMID: 33022695] [DOI: 10.1093/ajcn/nqaa252]

Prévention Tension artérielle Régime alimentaire Végétarien
Lire la traduction complète de l'article

2020
Cleret de Langavant L, Bayen E, Bachoud-Lévi A, Yaffe K. Approximating dementia prevalence in population-based surveys of aging worldwide: An unsupervised machine learning approach. Alzheimers Dement (N Y). 2020 Aug 27;6(1):e12074. doi: 10.1002/trc2.12074. eCollection 2020.
[PMID: 32885026] [PMCID: 7453145] [DOI: 10.1002/trc2.12074]

Alzheimer Prévalence Mondiale Machine learning
Lire la traduction complète de l'article

2014
American Geriatrics Society Expert Panel on Postoperative Delirium in Older Adults. American Geriatrics Society abstracted clinical practice guideline for postoperative delirium in older adults. J Am Geriatr Soc. 2015 Jan;63(1):142-50. doi: 10.1111/jgs.13281. Epub 2014 Dec 12.
[PMID: 25495432] [PMCID: 5901697] [DOI: 10.1111/jgs.13281]

Confusion Postopératoire Prévention Prise en charge
Lire la traduction du résumé de l'article

2020
León-Salas B, Trujillo-Martín MM, Martínez Del Castillo LP, García-García J, Pérez-Ros P, Rivas-Ruiz F, Serrano-Aguilar P. Multicomponent Interventions for the Prevention of Delirium in Hospitalized Older People: A Meta-Analysis. J Am Geriatr Soc. 2020 Sep 9. doi: 10.1111/jgs.16768.
[PMID: 32902909] [DOI: 10.1111/jgs.16768]

Confusion Prévention Hôpital Meta-Analyse
Lire la traduction du résumé de l'article

2020
Annweiler C, Sacco G, Salles N, Aquino J, Gautier J, Berrut G, Guérin O, Gavazzi G. National French survey of COVID-19 symptoms in people aged 70 and over. Clin Infect Dis. 2020 Jun 18:ciaa792. doi: 10.1093/cid/ciaa792.
[PMID: 32556328] [PMCID: 7337693] [DOI: 10.1093/cid/ciaa792]

COVID-19 Symptômes Confusion France
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Karikari TK, Pascoal TA, Ashton NJ, Janelidze S, Benedet AL, Rodriguez JL, Chamoun M, Savard M, Kang MS, Therriault J, Schöll M, Massarweh G, Soucy J, Höglund K, Brinkmalm G, Mattsson N, Palmqvist S, Gauthier S, Stomrud E, Zetterberg H, Hansson O, Rosa-Neto P, Blennow K. Blood phosphorylated tau 181 as a biomarker for Alzheimer's disease: a diagnostic performance and prediction modelling study using data from four prospective cohorts. Lancet Neurol. 2020 May;19(5):422-433. doi: 10.1016/S1474-4422(20)30071-5.
[PMID: 32333900] [DOI: 10.1016/S1474-4422(20)30071-5]

Alzheimer Diagnostic Biomarqueurs Sanguins
Lire la traduction partielle de l'article

2009
Ballard C, Hanney ML, Theodoulou M, Douglas S, McShane R, Kossakowski K, Gill R, Juszczak E, Yu L, Jacoby R, DART-AD investigators. The dementia antipsychotic withdrawal trial (DART-AD): long-term follow-up of a randomised placebo-controlled trial. Lancet Neurol. 2009 Feb;8(2):151-7. doi: 10.1016/S1474-4422(08)70295-3. Epub 2009 Jan 8.
[PMID: 19138567] [DOI: 10.1016/S1474-4422(08)70295-3]

Alzheimer Neuroleptique Risque Iatrogénie
Lire la traduction partielle de l'article

2013
Gelhaus P. The desired moral attitude of the physician: (I) empathy. Med Health Care Philos. 2012 May;15(2):103-13. doi: 10.1007/s11019-011-9366-4.
[PMID: 22167298] [DOI: 10.1007/s11019-011-9366-4]

Gelhaus P. The desired moral attitude of the physician: (II) compassion. Med Health Care Philos. 2012 Nov;15(4):397-410. doi: 10.1007/s11019-011-9368-2.
[PMID: 22160990] [DOI: 10.1007/s11019-011-9368-2]

Gelhaus P. The desired moral attitude of the physician: (III) care. Med Health Care Philos. 2013 May;16(2):125-39. doi: 10.1007/s11019-012-9380-1.
[PMID: 22270800] [DOI: 10.1007/s11019-012-9380-1]

Empathie Care Compassion Humanisme
Lire la traduction partielle de l'article

2017
Riley DS, Barber MS, Kienle GS, Aronson JK, von Schoen-Angerer T, Tugwell P, Kiene H, Helfand M, Altman DG, Sox H, Werthmann PG, Moher D, Rison RA, Shamseer L, Koch CA, Sun GH, Hanaway P, Sudak NL, Kaszkin-Bettag M, Carpenter JE, Gagnier JJ. CARE guidelines for case reports: explanation and elaboration document. J Clin Epidemiol. 2017 Sep;89:218-235. doi: 10.1016/j.jclinepi.2017.04.026. Epub 2017 May 18.
[PMID: 28529185] [DOI: 10.1016/j.jclinepi.2017.04.026]

Recommandations Publication Cas clinique Checklist
Lire la traduction partielle de l'article

2019
Jeste DV, Lee EE, Cassidy C, Caspari R, Gagneux P, Glorioso D, Miller BL, Semendeferi K, Vogler C, Nusbaum H, Blazer D. The New Science of Practical Wisdom. Perspect Biol Med. 2019;62(2):216-236. doi: 10.1353/pbm.2019.0011.
[PMID: 31281119] [PMCID: 7138215] [DOI: 10.1353/pbm.2019.0011]

Empathie Sagesse Neurophysiologie Humanisme
Lire la traduction partielle de l'article

2019
Romskaug R, Skovlund E, Straand J, Molden E, Kersten H, Pitkala KH, Lundqvist C, Wyller TB. Effect of Clinical Geriatric Assessments and Collaborative Medication Reviews by Geriatrician and Family Physician for Improving Health-Related Quality of Life in Home-Dwelling Older Patients Receiving Polypharmacy: A Cluster Randomized Clinical Trial. JAMA Intern Med. 2019 Oct 16;180(2):181-9. doi: 10.1001/jamainternmed.2019.5096.
[PMID: 31617562] [PMCID: 6802420] [DOI: 10.1001/jamainternmed.2019.5096]

Iatrogénie Conciliation médicamenteuse Médecin traitant Qualité de vie
Lire la traduction partielle de l'article

2019
de Wit K, Parpia S, Varner C, Worster A, McLeod S, Clayton N, Kearon C, Mercuri M. Clinical Predictors of Intracranial Bleeding in Older Adults Who Have Fallen: A Cohort Study. J Am Geriatr Soc. 2020 May;68(5):970-976. doi: 10.1111/jgs.16338. Epub 2020 Feb 3.
[PMID: 32010977] [DOI: 10.1111/jgs.16338]

Chute Hémorragie cérébrale Facteurs prédictifs Étude de cohorte
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Ganz DA, Latham NK. Prevention of Falls in Community-Dwelling Older Adults. N Engl J Med. 2020 Feb 20;382(8):734-743. doi: 10.1056/NEJMcp1903252.
[PMID: 32074420] [DOI: 10.1056/NEJMcp1903252]

Chute Prévention Recommandations Médecine ambulatoire
Lire la traduction partielle de l'article

2020
St George S, White M. Boosting the signal in scientific talks. Nature. 2020 Mar;579(7800):621-622. doi: 10.1038/d41586-020-00838-3.
[PMID: 32210382] [DOI: 10.1038/d41586-020-00838-3]

Recommandations Présentation scientifique Communication orale Congrés
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Berk M, Woods RL, Nelson MR, Shah RC, Reid CM, Storey E, Fitzgerald S, Lockery JE, Wolfe R, Mohebbi M, Dodd S, Murray AM, Stocks N, Fitzgerald PB, Mazza C, Agustini B, McNeil JJ. Effect of Aspirin vs Placebo on the Prevention of Depression in Older People: A Randomized Clinical Trial. JAMA Psychiatry. 2020 Jun 3. doi: 10.1001/jamapsychiatry.2020.1214.
[PMID: 32492080] [DOI: 10.1001/jamapsychiatry.2020.1214]

Dépression Prévention Traitement médicamenteux Aspirine
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Rock CL, Thomson C, Gansler T, Gapstur SM, McCullough ML, Patel AV, Andrews KS, Bandera EV, Spees CK, Robien K, Hartman S, Sullivan K, Grant BL, Hamilton KK, Kushi LH, Caan BJ, Kibbe D, Black JD, Wiedt TL, McMahon C, Sloan K, Doyle C. American Cancer Society Guideline for Diet and Physical Activity for cancer prevention. CA Cancer J Clin. 2020 Jun 9. doi: 10.3322/caac.21591.
[PMID: 32515498] [DOI: 10.3322/caac.21591]

Prévention Cancer Régime alimentaire Activité physique
Lire la traduction partielle de l'article

2020
Traductions partielles d'articles récemment publiés sur le thème de la prévention de la maladie d'Alzheimer, 2020
Alzheimer Prévention Recommandations Actualités
Lire les traductions et repère de bibliographie

2020
L'élévation des troponines dans les rhabdomyolyse du sujet âgé, repère bibliographique.
Rhabdomyolyse Biomarqueurs Troponine Repères bibliographiques
Lire le repère de bibliographie

2020
Résumé de livre : Noami Feil. La Validation© mode d'emploi. 2e édition, 2014, Éditions Pradel.
Alzheimer Empathie Communication Validation
Lire le résumé du livre

2019
Recension d'un article : Confusion en psychogériatrie : savoir-faire et savoir-être, Revue de Gériatrie Avril 2019.
Confusion Clinique Relation soignant-soigné Humanisme
Lire la récension

2020
Traduction d'extraits de l'article : L'écoute active, de Carl Rogers et Richard Farson, excerpt from ACTIVE LISTENING, Communicating in Business Today, R.G. Newman, M.A. Danzinger, M. Cohen (eds), D.C. Heath & Company, 1987
Écoute active Communication Empathie Authenticité
Lire la traduction de l'article


Restez en contact




40e JASFGG