L’empathie dans les soins. Mythe #04 : L’empathie c’est comme une carte postale de champ de lavande.

Auteurs et références





L’empathie dans les soins. Mythe #04 : L’empathie c’est comme une carte postale de champ de lavande.

Mots-clés : Émotions, Empathie, Enseignement, Humanisme, Relation soignant-soigné, Éthique.

Maximus Decimus, général romain, était destiné à succéder à Marc Aurèle avant qu’il ne soit assassiné par son fils Commode. Pourtant, Maximus deviendra esclave puis gladiateur après le massacre de sa famille et la destruction de l’ensemble de ses biens. Il rêvait de la fin des guerres, de son retour auprès des siens, traversant un champ de blé, la main effleurant les épis, comme pour s’en approprier la quiétude et la force. Il mourra dans l’arène du Colisée dans son ultime combat avec Commode. Cette fiction historique sortie en 2000 et dirigée par Ridley Scott est un succès en tous points, félicitée et récompensée de sept oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur acteur [1].

La vision nostalgique, à la fois glaçante et réconfortante, de Maximus caressant les épis du champ de blé grave le film dans les esprits. Les symboles sont forts : retrouver ses racines, sa terre, sa famille, son ancrage au monde, la sédentarité et la paix. Les blés évoquent aussi le sang de sa famille versé et le goût de la vengeance. D’ailleurs dans un film plus récent de Ridley Scott : Alien Covenant, les blés que les voyageurs interstellaires trouvent sur la planète désolée qu’ils explorent sont l’espoir d’un renouveau, d’une nouvelle vie et de leur installation dans cette luxure naturelle : leur « cabane au bord d’un lac » [2].

La dualité des symboles est comme l’avers et le revers de l’une médaille. Le pile et le face de la pièce qu’un enfant fait tourner pour décider au hasard de la suite des événements. Les soignants expérimentent cette dualité au quotidien, en particulier dans la charge émotionnelle de leurs journées. Se peut-il qu’une simple méditation imagée, colorée et portée par l’odeur merveilleuse d’une plante, telle que le blé, puisse aider à appréhender le travail émotionnel qui attend les soignants à chacun de leur poste ?

lavender-flowers-1595487_1200.jpg

Confortablement installé dans une pièce calme où la quiétude régnera une dizaine de minutes, asseyez-vous sur une chaise ou allongez-vous sur un fauteuil ou un matelas.

Faites sonner le bol tibétain, ou le son de votre choix, qui ancrera votre pratique méditative.

Concentrez-vous un instant sur votre respiration. Inspirez, expirez.
Ressentez l’air qui entre et refroidit ou réchauffe le nez et la gorge. Puis l’air qui sort délicatement. Inspirez, expirez.
Ressentez la position de vos poignets. Inspirez, expirez.
Détendez les doigts de vos mains, puis les bras. Inspirez, expirez.
La colonne vertébrale est au repos et les épaules se relâchent. Inspirez, expirez.
Les jambes sont calmes et souples, détendues. Inspirez, expirez.
Votre visage est paisible. Inspirez, expirez.
Laissez votre corps faire son empreinte sur votre chaise ou votre matelas délicatement comme si vous étiez allongé dans du sable. Inspirez, expirez.
Laissez le sable se mouler à votre corps, la sensation est agréable. Inspirez, expirez.

Imaginez un champ de lavande devant vous, d’un violet éclatant et baigné par un radieux soleil estival qui réchauffe le ciel coloré d’un bleu majestueux. L’odeur délicieuse des plantes arrive à votre nez et stimule votre mémoire. Des souvenirs de vacances, de plaisir et de détente s’émerveillent de ce spectacle, enivrés par le nectar des lavandes.

Inspirez, expirez.

Marchez vers le champ et avancez au milieu des allées de boules violettes. Lentement, traversez-le. Laissez vos doigts caresser avec délicatesse les épis violets à votre passage. Remarquez comme l’odeur si caractéristique de la lavande se dépose sur nos mains. À mesure que vous poursuivez votre promenade, le parfum s’accentue et devient enivrant. Dans cette vision, votre regard confirme l’absence de matière végétale dans la paume de vos mains et pourtant, l’essence de la lavande vous accompagne tout au long de cette fabuleuse escapade.

Continuez votre marche et sortez du champ. Il est derrière vous maintenant. Le temps s’est arrêté, suffisamment pour vous laisser la possibilité d’apprécier votre ressenti émotionnel de l’instant. Il se peut qu’il se soit synchronisé vos souvenirs ravivés par la saveur de la lavande. Constatez que la plante vous a imprégné de son humeur, et particulièrement, le fait que son essence retentit sur votre état d’âme.

Progressivement, revenez au moment présent. Concentrez-vous à nouveau sur quelques respirations. Inspirez, expirez.
Remuez doucement la langue dans votre bouche. Inspirez, expirez.
Bougez délicatement les doigts. Inspirez, expirez.
Bougez délicatement les bras. Inspirez, expirez.
Revenez ici et maintenant à votre rythme.

Faites sonner le bol tibétain.

Chaque personne que nous soignons est un champ de fleurs odorantes à lui seul. À chaque contact, nous gardons une partie de son parfum émotionnel. À chacun de nos passages, son ressenti nous transforme. Sans y prendre garde, nous pouvons véhiculer ce parfum d’une personne à l’autre, puis chez nous, car en fin de journée, toutes ces saveurs émotionnelles se mélangent et peuvent créer un cocktail explosif ou au contraire une parfaite harmonie en nous.

Il est important de savoir identifier l’origine de nos affects, du bouquet qui émane de nous, pour mieux apprécier le nectar de la vie. La « toilette émotionnelle » est une étape fondamentale pour les soignants, car si l’empathie nous parfume, sans ce soin porté à nous-mêmes, elle nous entête. C’est alors en ce sens que le champ de lavande peut être revisité.

Pour aller plus loin dans la méditation, les livres de Matthieu Ricard et Thich Nhat Hanh sont de précieuses aides [3,4,5]. Une déclinaison médico-psychologique de méditation de la pleine conscience est développée par Jon Kabat-Zinn et Christophe André [6,7]. Le livre de François Cheng sur la beauté est la source d’inspiration de cette méditation [8].

[1] Scott Ridley. Gladiator. Dreamworks Pictures, Universal Pictures, Scott Free Productions, 2000.
[2] Scott Ridley. Alien: Covenant. Brandywine Productions, Scott Free Productions, TSG Entertainment, 2017.
[3] Matthieu Ricard. L’art de la méditation, Pocket, 2008. ISBN : 978-2266194242
[4] Thich Nhat Hanh. Commencer à méditer. Pocket, 2014. ISBN : 978-2266242301
[5] Thich Nhat Hanh. Le miracle de la pleine conscience. Pocket, 1994. ISBN : 978-2867660214
[6] Jon Kabat-Zinn. Méditer : 108 leçons de pleine conscience. Paris, Les arènes, 2010. ISBN : 978-2-35204-105-4
[7] Christophe André. Trois minutes pour méditer. L’Iconoclaste, 2017.) ISBN : 979-1095438298
[8] François Cheng. Cinq méditations sur la beauté. Albin Michel. 2010. ISBN : 978-2253133261






Restez en contact




40e JASFGG