Évaluation l'attachement aux benzodiazépines avec l'échelle ECAB.

Bérengère et Éric Maeker le 07 Janvier 2010. Mis à jour du 18 juillet 2020.

hands-2906458_1200.jpg
L'échelle cognitive d'attachement aux benzodiazépines (ECAB) [1,2] est un autoquestionnaire simple permettant de guider l'arrêt de ces traitements si cela est requis [3,4].
Cette page peut être imprimée sans paramétrage particulier. Les tests se trouvent sur la page 2 et ultérieures. La dernière page présente les références bibliographiques.
Échelle cognitive d'attachement aux benzodiazépines (ECAB)
Précisez le nom et l'âge du sujet, le nom de l'examinateur et la date de passation.

Nom :

Examinateur :

Date :

Consignes :
Les questions ci-dessous concernent certaines idées que vous pouvez avoir sur les médicaments tranquillisants et/ou somnifères que vous prenez. Si une proposition correspond à ce que vous pensez, cochez la case « vrai » ; cochez la case « faux » dans le cas contraire. Il est indispensable de répondre à toutes les propositions avec une seule réponse « vrai » ou « faux », même si vous n’êtes pas très sûr(e) de votre réponse.

Nom du médicament concerné :

1. Où que j’aille, j’ai besoin d’avoir ce médicament avec moi Vrai Faux
2. Ce médicament est pour moi comme une drogue Vrai Faux
3. Je pense souvent que je ne pourrai jamais arrêter ce médicament Vrai Faux
4. J’évite de dire à mes proches que je prends ce médicament Vrai Faux
5. J’ai l’impression de prendre beaucoup trop de ce médicament Vrai Faux
6. J’ai parfois peur à l’idée de manquer de ce médicament Vrai Faux
7. Lorsque j’arrête ce médicament, je me sens très malade Vrai Faux
8. Je prends ce médicament parce que je ne peux plus m’en passer. Vrai Faux
9. Je prends ce médicament parce que je vais mal quand j’arrête. Vrai Faux
10. Je ne prends ce médicament que lorsque j’en ressens le besoin. Vrai Faux
  • Compter 1 point pour tout réponse « Vrai », sauf pour la question 10 = 1 point en cas de réponse « Faux ».
  • Score ≥ 6 dépendants
  • Score < 6 non dépendants
  • Sensibilité de 94 % et une spécificité de 81 %.
[1] Pélissolo A, Maniere F, Boutges B, Allouche M, Richard-berthe C, Corruble E. [Anxiety and depressive disorders in 4,425 long term benzodiazepine users in general practice]. Encephale. 2007 Jan-Feb;33(1):32-8. doi: 10.1016/s0013-7006(07)91556-0. PMID: 17457292
[2] HAS. Fiche ECAB PDF Lien
[3] HAS. Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés : démarche du médecin traitant en ambulatoire, 2015. Lien
[4] HAS. Quelle place pour les benzodiazépines dans l’anxiété ? Juin 2018. Lien



Restez en contact