Évaluation du risque suicidaire par l’échelle RUD.

Bérengère et Éric Maeker le 01 janv 2015. Mis à jour du 26 janvier 2023.

hands-2906458_400.jpg
L’échelle RUD (Risque Dangerosité Urgence) [1] permet d’apprécier le niveau de risque suicidaire et de passage à l’acte.

Voir aussi :


Parce que se limiter à interroger les personnes sur leurs idées suicidaires est insuffisant pour repérer un risque, cette échelle complète la connaissance et la recherche des facteurs de risque présentés dans le tableau ci-dessous d’après [2,3,4].

Facteurs de risque et de protection du suicide
Facteurs de risque aigu Facteurs de risque chronique Facteurs de protection
Maladie psychiatrique actuelle
Intoxication
Stress psychosociaux récents, c’est-à-dire le chômage, le manque de l’accompagnement social
Pensées suicidaires actuelles, l’intention et le plan
Accès aux moyens létaux, c’est-à-dire drogues et armes
Antécédents psychiatriques
Consommation chronique de substances
Antécédents de traumatisme
Antécédents de tentative de suicide
Comorbidités
Démographie (personnes âgées, caucasien, homme)
Antécédents familiaux de tentative de suicide
Compétences positives d’adaptation et de résolution de problèmes
Sens de la responsabilité familiale, c’est-à-dire les enfants à la maison
Croyances religieuses
Bons soutiens sociaux
Thérapeutique positif relation avec le thérapeute prescripteur
Marié
Cette page peut être imprimée sans paramétrage particulier. Les tests se trouvent sur la page 2 et ultérieures. La dernière page présente les références bibliographiques.
Échelle d’évaluation du risque suicidaire RUD
Risque - Urgence - Dangerosité
Précisez le nom et l’âge du sujet, le nom de l’examinateur et la date de passation.

Nom :

Examinateur :

Date :

Risques Urgence Dangerosité
Facteurs individuels
Antécédents suicidaires personnels,
Problèmes de santé mentale (troubles affectifs, abus et dépendance à l’alcool et aux drogues, troubles de personnalité, etc.),
Faible estime de soi, sentiment de désespoir ou d’impuissance,
Tempérament impulsif, colérique, agressif,
Style cognitif rigide.
Facteurs familiaux
Violence, abus physiques, psychologiques ou sexuels dans la vie du sujet,
Relation conflictuelle entre les parents et le sujet,
Pertes et abandons précoces,
Problèmes de toxicomanie et d’alcoolisme chez les parents,
Négligence de la part des parents,
Conflits familiaux et désorganisation familiale,
Problèmes de santé mentale d’un ou des parents.
Facteurs psychosociaux
Difficultés économiques persistantes,
Isolement social et affectif,
Séparation et perte récente de liens importants, deuil,
Victimisation, intimidation,
Difficultés scolaires, professionnelles,
Difficulté avec la loi,
Présence de problèmes d’intégration sociale.
Probabilité et de l’imminence d’un passage à l’acte
Moment du passage à l’acte déterminé
Envisage de mettre son plan à exécution très bientôt
Faible : pense au suicide, pas de scénario précis, simple flashs
Moyen : scénario envisagé, mais reporté
Élevé : planification claire, passage à l’acte prévu pour les jours à venir
Niveau d’élaboration du scénario suicidaire
Létalité du moyen prévu
Comment? quand? où? questions posées de façon directe
Niveau de souffrance
désarroi ou désespoir, repli sur soi, isolement relationnel, sentiment de dévalorisation ou d’impuissance, sentiment de culpabilité
Degré d’intentionnalité
idées envahissantes, rumination, recherche ou non d’aide, attitude par rapport à des propositions de soins, dispositions envisagées ou prises en vue d’un passage à l’acte (plan, scénario)
Éléments d’impulsivité
tension psychique, instabilité comportementale, agitation motrice, état de panique, antécédents de passage à l’acte, de fugue ou d’actes violents
Élément précipitant
conflit, échec, rupture, perte, etc.
Présence de moyens létaux à disposition
armes, médicaments, etc.
Qualité du soutien de l’entourage proche
capacité de soutien ou inversement renforcement du risque dans le cas de familles « à transaction suicidaire ou mortifère »
Niveau de risque Symptômes Évaluation RUD
0 Pas de détresse Nulle
1 Tristesse sans idées noires ou suicidaires Faible
2 Idées noires mais pas suicidaires Faible
3 Idées suicidaires fluctuantes sans projet ou sans ATCD psychiatriques Faible à moyen
4 Idées suicidaires actives sans projet ou ATCD psychiatriques Moyen
5 Idées suicidaires actives sans projet avec ATCD psychiatriques Moyen à élevé
6 Idées suicidaires actives avec projet sans ATCD psychiatriques Élevé
7 Idées suicidaires actives avec projet avec ATCD psychiatriques — Passage à l’acte Élevé
[1] Perogamvros L, Chauvet I, Rubovszky G. [When should a patient in suicidal crisis be referred to the emergency ward?]. Rev Med Suisse. 2010 Aug 25;6(259):1555-7.
[PMID: 20873436] [ScienceDirect]
[2] Harmer B, Lee S, Duong TvH, Saadabadi A. Suicidal Ideation. Treasure Island (FL) : 2022.
[PMID: 33351435] [ScienceDirect]
[3] Coshal S, Saunders J, Matorin AA, Shah AA. Evaluation of Depression and Suicidal Patients in the Emergency Room. Psychiatr Clin North Am. 2017 Sep;40(3):363-377. doi: 10.1016/j.psc.2017.05.008.
[PMID: 28800795] [DOI: 10.1016/j.psc.2017.05.008] [ScienceDirect]
[4] HAS. La crise suicidaire : reconnaître et prendre en charge, 2020. Lien
Bibliographie
Aidants
Biométrie et autonomie
Fragilité et comorbidités
Escarres
Douleur
Soins palliatifs
Psychogériatrie
GDS
Mini-GDS
Cornell
CSDD
CAM
Nu-DESC
Mini-Cog
MMS
5Mots
Horloge
BEHAVE-AD
EDF
Critères MCLD
RUD
BSS
GSIS
GAI
NPI
CMAI
Chutes
Nutrition
Thérapeutiques

Restez en contact




42e JASFGG